Gérard Berréby

Gérard Berréby a toujours conservé à l’esprit cette phrase de Casanova : « J’ai toujours cru que lorsqu’un homme se met dans la tête de venir à bout d’un projet quelconque et qu’il ne s’occupe que de cela, il doit y parvenir malgré toutes les difficultés ; cet homme deviendra grand vizir, il deviendra pape, il culbutera une monarchie pourvu qu’il s’y prenne de bonne heure. » Il n’avait aucune intention de devenir grand vizir, il n’est pas encore pape ; en revanche, l’idée de renverser une monarchie ne lui est pas tout à fait étrangère. Gérard Berréby présente en juillet 2015 sa première exposition personnelle Les Tables du temps au Centre International de Poésie de Marseille, (cipm), et dans le même temps la participation à sa première exposition collective au Salon du Salon #7 pour l’exposition to call a cat a cat, tout cela à l’avant-veille de ses soixante-cinq ans. Gérard Berréby est le fondateur et toujours directeur des Éditions Allia.

editions-allia.com/fr/auteur/27/gerard-berreby



THE CHEQUE IS NOT THE MONEY

Je me suis un temps régulièrement rendu à Manosque auprès de l’artiste anglais Ralph Rumney, cofondateur de l’Internationale situationniste en 1957. Nous avons réalisé ensemble, en 1999, Le Consul, fruit de nos longs échanges et d’une complicité bâtie sur le temps. Tout le contraire d’une interview, forme corrompue de la conversation. Ralph vivait reclus dans son appartement de la Place des Marchands, dans un dernier étage qui le voyait quasi exclusivement sur son lit. Fort de cette immobilité, il avait pris l’habitude de toujours demander quelque chose à ses proches. Qui un livre, du Codis, un médicament anglais, mélange d’aspirine et de codéine excellent contre la gueule de bois, un paquet de Ginger Nut, quelquefois de l’argent. Après lui avoir envoyé un chèque pour le dépanner, une petite somme d’argent je crois me souvenir, je reçus en retour une carte manuscrite portant la mention : The Cheque is not the money. Immédiatement séduit, je comprenais la double allusion de cette litote qui restera posée sur ma table plus de quinze ans avant que j’en fasse quelque chose.
Bien sûr et avant toute chose, l’allusion à Marcel Duchamp et son Tzanck Check en 1919 : à cours d’argent, il a proposé à son dentiste, Daniel Tzanck, de le payer avec un chèque entièrement de sa main, authentifié d’un coup de tampon : « original ». Ralph adorait les tampons.
Ensuite, le penseur polonais, Alfred Korzybski, auteur de The Map is not the Territory, Une carte n’est pas le territoire : Prolégomènes aux systèmes non aristotéliciens et à la sémantique générale qui influença aussi bien William S. Burroughs, que l’auteur de Le Monde des de A. E. van Vogt, jusqu’à Michel Houellebecq qui, plus tard, intitula l’un de ses romans La Carte et le territoire.
Dans la conception des Tables du temps, ma première exposition à Marseille, cet incipit s’imposa tout naturellement à moi. J’ai agrandi l’inscription manuscrite The cheque is not the money et l’ai fait reproduire à la feuille d’or sur une grande feuille de papier format paysage, recouverte de pigments bleu Klein.
La filiation s’opère sous divers parrainages

Gérard Berréby

#047 - THE CHEQUE IS NOT THE MONEY

GÉRARD BERREBY / RALPH RUMNEY

Impression Risographe bichrome a3 sur papier Munchen Lynx Rough 150g
50 exemplaires numérotés et signés
Éditions Salon du Salon 2016


35 €

Total risograph print
+ Shipping / envoi postal

Select your area


(infos +)